L'érotisme ou le mensonge de Freud

Refondation de la psychologie sexuelle

 

Pourquoi existe-t-il une culpabilité liée au désir sexuel et quelles en sont les conséquences ?

Ce qui crée le désir sexuel, c'est notre besoin de remporter une victoire, au moyen de la beauté et de la séduction, sur la honte qui interdit d'aimer le corps. Mais cela, personne ne nous l'explique. Et comme nous ne le comprenons pas, nous croyons confusément que si notre désir s'attarde sur les aires anatomiques atteintes par la honte et par la souillure, le sexe et les fesses, c'est parce qu'il y a quelque chose de sale ou de honteux dans notre désir. D'où cette culpabilité attachée au désir sexuel qui inhibe le désir tout entier, y compris politique. En effet, durant les années 1960, les opposants à la guerre du Viêt Nam écrivaient sur les murs "Faites l'amour pas la guerre" : après plus d'un siècle et demi de puritanisme, l'avènement de la contraception provoqua une insurrection sexuelle, et la déculpabilisation du désir sexuel libéra le désir tout entier, y compris politique. C'est d'ailleurs cette même insurrection sexuelle qui déclencha les événements politiques de Mai 68.

Mais cette culpabilité sexuelle qui rejaillit sur le désir tout entier n'est fondée que sur une incompréhension du désir sexuel. Une nouvelle façon d'expliquer la sexualité est de dire que ce qui en nous n’a jamais eu le droit d’exister, d’être aimé, ce qui était objet de honte, prouve sa valeur en nous procurant les sensations les plus exquises qui soient, et en devenant objet d’amour. S'il est bien vécu, le désir sexuel n'a rien "d'impur" : il est un simple besoin de restaurer cet amour interdit pour notre propre corps, pour nous-mêmes.

 

Commande chez Amazon

Commande chez Rakuten

Téléchargement gratuit en pdf

 

On en parle

 

Interview dans "Nexus" : La sexualité restaure notre amour pour notre part maudite (n° 105 juillet-août 2016)

Interview donnée en mars 2010 pour "L'autre sexe" et jamais publiée sur ce site disparu depuis, mais reprise sur "Agoravox" : Pourquoi Freud a menti sur la sexualité 

Interview pour "Atlantico" le 24 août 2013

3 interviews par Agnès Giard : le 7 avril 2010 le 8 avril 2010 le 17 avril 2009

Recension dans la revue "S!lence" 

Commentaires de lecteurs sur "Amazon"

Richard III, Duc de Gloucester, me fait l'honneur d'une recension

Participation au film Tabou en transit de Cécile Couraud

 

Annexes

    Le caractère inné des préférences olfactives

    Interview de Françoise Dolto niant la réalité des viols incestueux

    (pdf, 225 Ko) Blandine Kriegel "La violence à la télévision" dont j'expose ici (dernier paragraphe et page suivante) le contexte et l'enjeu.

    Le gouvernement adopte partiellement les mesures préconisées par le rapport Kriegel

    Les agressions sexuelles rendent vulnérable aux accidents

 

 

Contact

Pour m'écrire cliquez ici, puis enlevez la protection antispam "lechapeaudzozo" de l'adresse obtenue.

 

Retour :